Nouvelles Puma Cali Bold

Selena Gomez est l'ambassadrice de nouvelles sneakers Puma, baptisées Puma Cali Bold. {...}

Maybelline x Puma avec Adriana Lima

Egérie de Maybelline et porte-parole de Puma depuis quelques mois, le top model brésilien {...}

Saint Laurent Paris : campagne Printemps 2019

Saint Laurent Paris dévoile sa nouvelle campagne Printemps 2019, featuring Charlotte Gains {...}

L'édito

Louis Vuitton à toutes les sauces

: Dans l’univers plein de surprises de la mode, certaines marques attirent plus que d’autres les convoitises des artistes et contrefacteurs. Dans le cénacle des griffes monogrammées, Louis Vuitton aura décidément tout vu. Tour d’horizon avec quelques exemples assez inattendus.

LV à toutes les sauces vignette LARGE_300x176.png

Le 11/08/2012

Mode & bien être

 

Bien entendu, inutile de préciser que Brandarex condamne toutes les contrefaçons dont sont victimes les marques, et que seules ces dernières sont dépositaires de leurs logos et autres signes distinctifs : à ce titre, elles sont les seules à avoir le droit de les utiliser. L’objet de cet article est simplement de tenir nos lecteurs et lectrices informé(e)s !

 

 


ORA ITO

 

 

         L’artiste Ora Ito est peut-être le précurseur du « mouvement » consistant à détourner le logo Louis Vuitton. Le buzz qu’il a généré n’a peut-être jamais été égalé depuis.

 


      En 1999, le jeune designer français crée l’événement en détournant le monogramme du célèbre malletier avec son sac « Back Up », qui est promu dans les pages du magazine Jalouse. Ce « coup » a largement contribué au lancement de sa carrière, depuis couronnée d’un Red Dot Design Award et de multiples collaborations avec des marques prestigieuses comme Mugler, Ballantine’s, Christofle ou Guerlain.

 

46664 vignette LARGE.png

 


BILLIE ACHILLEOS

 


       Dans la même veine créative, l’artiste anglais Billie Achilleos a collaboré directement avec Louis Vuitton pour offrir au maroquinier français, fin 2011, une collection naturaliste incroyable composée de petite maroquinerie monogrammée « LV ». Le « zoo » complet est consultable sur la page Facebook de Louis Vuitton.

 

 

14.Sabrina.png14.Sabrina.png12.Hilary.png

 

 

 

 

 

 

 

 

ANDREW LEWICKI

 


      L’artiste californien Andrew Lewicki a fait le buzz cette année sur la toile avec un objet vraiment peu commun : un gaufrier Louis Vuitton. L’œuvre, intitulée « Louis Vuitton Waffle Maker », est en Teflon et aluminium. Elle a été éditée en 3 exemplaires et nul doute qu’elle a déjà trouvé des acheteurs !

 

14.Sabrina.png13.Charlène.png


 

 

 

DIDDO

 


      L’artiste Diddo dessine des produits pour le moins déroutants. On vous laisse juger de sa série « High Fashion Protection », inspirée par la guerre et la terreur. Forcément polémique.

 

 

 

 

 

LE CONDOM LOUIS VUITTON

 


      Avec le préservatif Louis Vuitton, nous rentrons lentement mais sûrement dans le « border line » ! C’est le designer Irakli Kiziria qui est à l’origine de cette initiative, mais là encore, nous devons préciser qu’il s’agit d’un projet artistique : en décembre 2011, Kiziria a produit cette oeuvre dans le cadre de son projet DESIGNPROVOCATION, précisément pour le « World AIDS Day ». Les choses sont allées tellement vite sur les réseaux sociaux que cette dernière vérité a été déformée, les apprentis stratèges du marketing s’empressant de « viraliser » que Louis Vuitton allait commercialiser des préservatifs tarifés premium pour concurrencer Durex ! Le maroquinier français s’est ici refusé à tout commentaire… le silence étant parfois la meilleure contre-attaque à adopter.

 


 

 

 

 

LE PISTOLET LOUIS VUITTON

 


      Enfin, on est à coup sûr dans le délit de contrefaçon avec ce pistolet Louis Vuitton très librement produit par un armurier américain – que nous ne citerons pas afin de ne lui faire aucune publicité. La société n’a pas hésité à communiquer dessus fin juillet. Louis Vuitton n’a pas été long a réagir : « Louis Vuitton is in no way associated with this company. We do not manufacture gun grips and do not condone the alteration of our creations in any way ». (« Louis Vuitton n’est d’aucune manière liée à cette société. Nous ne fabriquons pas de crosses d’armes à feu et ne prenons pas à la légère l’utilisation de nos créations de quelque manière que ce soit »).  On ne doute pas que les avocats du malletier français sont déjà en ordre de bataille...

 


 

La force de Louis Vuitton dans tout ça : savoir faire la part des choses, entre contrefaçon et réappropriation artistique de son monogramme qui jouit d’un aura sans égal. Ainsi, la légende dit que Louis Vuitton a décidé de collaborer avec Ora Ito sur d’autres designs innovants plutôt que de lui intenter un procès. Mais le maroquinier sait frapper fort lorsqu’il le juge nécessaire, comme en témoigne d’ailleurs sa récente victoire contre un empire chinois de la contrefaçon, opérant aux Etats-Unis justement.


Pour finir, on ne résiste pas à l’envie de partager le « bag n°64 » de Maritchu apparu fin 2010 sur la toile... Internet !


 

 

 


Sur Brandarex, retrouvez les adresses des boutiques Louis Vuitton Paris, Louis Vuitton MarseilleLouis Vuitton Lyon et Province.


Auteur : Texte par Bussy et photo vignette par Louis Vuitton Stephane Muratet

Tags : Louis Vuitton, Contrefaçon, Monogramme, Luxe


logo LOUIS VUITTON

Publicité


Publicité

Avis sur cet article

(1123)

Je trouve tout les objets plus ou moins glauques ou étrange mais le gaufrier, lui est très sympa, j'aime beaucoup

Le 19/03/15 à 20:46

Réagir à cet avis | Signaler un abus
(1222)

Je pense que le fait de s'appuyer sur cette marque est un moyen plus rapide de se faire voir alors certains surfent sur la notoriété de la marque..pourquoi pas.

Le 07/03/15 à 19:32

Réagir à cet avis | Signaler un abus

je ne m'imaginais pas que LV était la source de tant d'inspiration, la contrefaçon je n'aime pas, le détournement artistique si !

Le 14/04/13 à 10:49

Réagir à cet avis | Signaler un abus
(2071)

LV a bon dos, bcp d'artistes se servent de la renommée du maroquinier pour se faire leur propre réputation, et + cela va loin, + le buzz va porter, semble-t-il. Controverse + luxe = dynamite, et après chacun juge, c'est de l'art. A quand la burqa LV ? A moins qu'elle n'existe déjà...

Le 21/08/12 à 15:43

Réagir à cet avis | Signaler un abus
(90)

Autant les premiers articles sont sympas, mais à partir du gaufrier (je trouve d'ailleurs très marrant l'idée d'avoir le logo de sa marque préférée sur ses gaufres) ça part en vrille !

Le 14/08/12 à 12:36

Réagir à cet avis | Signaler un abus
(404)

L'idée du pistolet et l'idée du préservatif sont assez saugrenues, par contre la collab avec Billie Achilleos était vraiment une réussite.

Le 11/08/12 à 16:50

Réagir à cet avis | Signaler un abus

Ecrire un avis sur cet article

Brandarex est un espace d'échange sur lequel vous pouvez partager votre opinion.

Vous pouvez poster un avis sans être membre, et il sera publié sous 48h après relecture par Brandarex. Vous recevrez un email lorsque cela aura été fait.

Si vous êtes membre de Brandarex et connecté(e), vos commentaires seront publiés immédiatement sur le site.

Les membres de Brandarex "scorent" des points à chaque commentaire publié et sont ainsi éligibles chaque mois à un chèque cadeau, entre autres avantages !

Si vous n'êtes pas connecté(e), renseignez vos identifiants.

Votre commentaire doit faire 100 caractères minimum pour être validé et doit respecter la charte rédactionnelle Brandarex. Si vous avez un profil Facebook Connect, cliquez ici pour vous connecter.

Nombre de caractères : 0